Hesperian Health Guides

Chapitre 1 : Comment puis-je aider mon enfant ?

WikiSanté > Aide aux enfants aveugles > Chapitre 1 : Comment puis-je aider mon enfant ?


Les histoires de Kamala et Rani

Kamala
Kamala et ses parents Suma et Anil vivent dans un petit village dans le sud de l’Inde. Lorsque Kamala était très jeune, ses parents ont remarqué qu’elle ne s’intéressait jamais aux jouets qu’ils lui offraient. Ainsi ils l’ont emmené chez le docteur dans une ville voisine pour voir ce qui n’allait pas.

Des femmes essaient de réconforter Suma.
Suma, vous pleurez depuis des mois.
Kamala est aveugle mais vos autres enfants ne le sont pas.
Essayez de penser à autre chose.

Le docteur leur dit que Kamala était presque aveugle. Elle pouvait voir certains mouvements et la différence entre la lumière et l’obscurité mais rien de plus. “Sa vue ne s’améliorera pas” dit le docteur. Suma et Anil sont rentrés très tristes à la maison. “Comment cela est-il arrivé ?” pensait Suma. “Elle est un bel enfant.” Suma resta longtemps triste.

Suma et Anil ont pris soin de Kamala du mieux qu’ils pouvaient.

Etant donné que le travail d’Anil n’est pas bien rémunéré pour nourrir sa famille, Suma et ses 2 grandes filles confectionnent des vêtements qu’elles vendent au marché. Il n’y avait pas assez de temps pour jouer avec Kamala pendant que la famille travaillait et elle passait toute la journée assise tranquillement dans le coin. Parfois Suma s’inquiétait que Kamala fasse rarement des mouvements ou des sons mais elle se disait aussi que Kamala semblait heureuse d’être à leurs côtés.

En ce moment, Kamala avait 3 ans, elle connaissait seulement quelques mots. Elle semblait être perdue dans ses propres mots la plupart du temps, faisant des mouvements étranges tels que se gratter les yeux ou agiter les mains. Elle ne pouvait pas se nourrir ou s’habiller seule. Il était facile pour Suma de faire ces choses pour elle.

Suma pensant à Kamala assise dans un coin se frottant les yeux.
C’est un bon enfant. Elle ne pleure presque jamais.

Etant donné que Kamala ne jouait pas comme les autres enfants de son âge et n’a pas appris à prendre soin d’elle-même, ses bras et ses pieds n’ont jamais été solides.

Lorsque les autres enfants de son âge apprenaient à se tenir debout et à marcher, les pieds de Kamala étaient trop faibles pour supporter son poids. Lorsqu’elle eut l’âge d’aller à l’école, les parents de Kamala l’ont inscrite à l’école. Mais l’école lui faisait peur parce qu’elle ne s’était jamais éloignée de la maison. Jour après jour, Kamala s’asseyait en classe et pleurait. Elle ne répondait pas lorsque le maître lui parlait. Finalement Suma et Anil décidèrent que l’école n’aidait pas Kamala et arrêtèrent de l’y emmener. Mais ils s’inquiétaient pour son avenir. “Si elle ne peut pas avoir une éducation scolaire, comment va-t-elle vivre ? Qui prendra soin d’elle quand nous ne serons plus là ?”

a woman speaking to a man and woman with a baby.
Je peux aider Rani à apprendre la façon de faire les choses étant donné que je sais ce que c’est d’être aveugle. Peut-être que l’agent de santé aura d’autres idées aussi.

Rani
Rani est une petite fille aveugle née dans un autre village en Inde. Lorsque ses parents Jeevan et Aruna apprirent que leur bébé était aveugle, Baka, la grand-mère de Rani dit “Nous devrons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour enseigner ce bébé. Regardez-moi. J’ai perdu la vue il y a 5 ans. Je peux toujours faire la plupart des choses que je faisais. Je puise toujours l’eau au puits. Je trais toujours les chèvres.”

“Mais tu pouvais faire toutes ces choses avant d’être aveugle,” répond Jeevan. “Comment un bébé aveugle peut-il apprendre ?”

“Nous devons l’aider à apprendre,” lui répondit Baka. “Juste comme j’ai appris à faire les choses par le son et le toucher donc Rani doit apprendre.” L’agent de santé a suggéré qu’ils doivent donner plusieurs objets à Rani pour jouer et l’encourager à utiliser ses sens : l’ouïe, le toucher et le goût pour compenser la vue. “Et lui parler beaucoup,” dit l’agent de santé.

Baka amène attentivement Rani à tout toucher et à tout écouter. Elle faisait des jeux avec elle et chantait pour elle. Lorsque Rani a eu 2 ans, Baka lui apprit à marcher le long des murs et des clôtures toute seule. A 3 ans, Rani pouvait aller seule aux latrines et au puits.

Baka et la vendeuse de fruits parlant à Rani au marché.
C’est une banane, Rani. Touche comment elle est lisse.
Peux-tu sentir ceci Rani ? Une banane mûre sent bon.

Jeevan, Aruna et Baka n’ont pas assez de temps pour faire des activités spéciales avec Rani. Ils travaillaient pendant longtemps dans leur petite boutique. Mais ils ont aidé Rani à acquérir de nouvelles aptitudes en l’impliquant dans ce qu’ils faisaient déjà tels que aller au marché. Ces simples activités quotidiennes ont eu une grande importance dans l’apprentissage de Rani.

Lorsque Rani a commencé l’école, les enfants du village venaient chez elle tous les jours. Lorsque les villageois les voyaient tous marcher sur la route ensemble, il était difficile de dire quel enfant était aveugle.

Compréhension des histoires de Kamala et Rani

Si votre enfant ne voit pas bien ou est aveugle, vous pouvez l’aider à acquérir beaucoup d’aptitudes comme la famille de Rani l’a aidée. Mais il est important de comprendre la raison pour laquelle Rani arrivait à acquérir les aptitudes que les autres enfants de son âge avaient tandis que Kamala n’y arrivait pas.

Pour comprendre cela, il est utile de savoir :

  • comment les enfants se développent (acquièrent de nouvelles aptitudes au fur et à mesure qu’ils grandissent)
  • comment les problèmes de vue affectent le développement ?